• Jason IOTTI

La théorie yin yang, pilier de la Médecine Chinoise

Dernière mise à jour : 9 nov.



La théorie du yin yang est un concept généralement connue du grand public mais de manière très superficielle, souvent réduite à une catégorisation de paires opposées et complémentaires.


yin 阴 c'est littéralement le versant d'une montagne le moins exposé au soleil yang 阳 c'est littéralement le versant d'une montagne exposé au soleil

« L'espace entre le ciel et la terre n'est-il pas différent d'un soufflet ? » Dao De Jing, Chapitre 5

" Toutes les théories médicales chinoises reposent sur la définition d’un univers comparable à un phénomène de respiration continu, un modèle d'expansion et de contraction multidimensionnel qui permet d’établir une théorie unifiée des phénomènes naturels " nous dit Jean-Sylvain Prot, mon ami et professeur.

Une respiration est composée de deux forces : une dilatation (expansive) appelée YANG et une contraction appelée YIN. L'univers est donc similaire à un phénomène respiratoire d'après les chinois de l'antiquité, ce que nous confirme l'astrophysique depuis notamment les observations d'Edwin Hubble et les théories de Georges Lemaître.

Cette lois est observable également à notre échelle humaine dans le cycle des quatre saisons, de la nuit et du jour, des différentes phases de la lune, des rotations annuelles des constellations, des différentes phases de la vie chez l’être humain, de la respiration physiologique, des menstruations et du rythme cardiaque. Les vaisseaux sanguins eux-même respirent dans le sens où ils se dilatent et se contractent au grès des variations de températures, diurnes et nocturnes. Le mouvement respiratoire primaire est un mouvement involontaire et rythmique perçu notamment par les ostéopathes. Un peu comme la respiration pulmonaire, il fluctue par cycles d'expansion-rétraction (inspire-expire) à raison d'environ 12 cycles par minutes. Cette respiration universelle se reproduit à toutes les échelles de la Nature de l'infiniment grand à l'infiniment petit produisant dans le macrocosme des phénomènes de rotations créant ainsi un temps circulaire et cyclique.


" Il est vrai, sans mensonge, certain, et très véritable : Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose. " Table d'émeraude - Hermès Trismégiste

Ainsi, l'être humain est à lui-même un organisme qui résonne avec la respiration universelle de la nature et les cycles qui la compose. Le Huángdì Nèijing 黃帝內經, texte fondateur de la médecine chinoise, nous dit alors :


« Par conséquent, yin yang et les quatre saisons sont la fin et le début des dix mille choses. Ils sont la cause de la mort et de la vie. S’y opposer amène désastre et calamité. S’y conformer et aucune maladie grave ne pourra s'installer. Agir de cette manière s'appelle atteindre le dao. Les sages accompagnent les mouvements du Dao tandis que les ignorants les considèrent comme un simple ornement décoratif. Agir conformément au [yin yang] nourrit la vie, agir contre entraîne la mort. Suivez le dao et l'ordre est rétabli. Opposez-vous à lui et le chaos est annoncé. » Suwen, chapitre 2

Agir conformément au yin yang est une des lois fondamentale de la Médecine Chinoise et des pratiques de prévention et d'entretien de la vie (yang sheng).


104 vues

Posts récents

Voir tout