pexels-ryutaro-tsukata-5473184.jpg

针灸 zhen jiu

 针灸 [zhenjiu fa] signifie "Méthode aiguille et feu" (autrement dit "Acupuncture - Moxibustion") et fait partie des méthodes de la médecine chinoise, 中醫 [zhongyi]. Dans sa démarche, elle vise à accompagner l'être humain dans son maintient naturel de santé par la connaissance des lois naturelles.

La médecine chinoise prend sa source dans des textes très anciens fondateurs, dont l'ouvrage de référence est le Huángdì Nèijing 黃帝內經.

Elle considère l'être humain comme un microcosme, fonctionnant à l'image du macrocosme dans lequel il évolue : la Nature. Les érudits de l'antiquité chinoise ont donc modélisé la nature afin d'en comprendre les effets sur l’horloge biologique humaine et ainsi en appliquer les principes aux soins et à la prévention de la santé.

Les théories du yīn yáng 阴阳,  des 5 mouvements wu xíng 五行 et des vaisseaux longitudinaux et radiaux jīng luò 經络 mài 脉 sont le socle de cette pensée classique. C'est sur ce socle que cet art de santé se fonde pour aider l'organisme à maintenir son état d'équilibre dynamique.​

La tradition chinoise insiste sur la résonance des principes qui régissent la Nature avec l'être humain. Toute la prévention de la santé de la médecine chinoise est basée sur cet axiome. 

Dans votre centre.

503A4938-E982-4CF8-9436-DAC13A0C085E_edi

Style du Huángdì Nèijing 黃帝內經

Le style du Huángdì Nèijing 黃帝內經 (texte fondateur compilé durant les royaumes combattants 475-221 AEC) est l’approche originelle de la médecine chinoise. Dès la dynastie des Han, les érudits rencontrent des difficultés à interpréter ce texte, en partie à cause des purges littéraires de la dynastie Qin. En outre, c’est durant le XXème siècle que ce basculement s’achève avec la légitimisation de la médecine chinoise (qui à cette époque est bien dégradée) par la science occidentale, aboutissant à la construction de la pratique médicale la plus largement diffusée aujourd’hui, connue sous le nom de M.T.C (Médecine Traditionnelle Chinoise).

Le style de Maître Tung est une approche familiale resté secrète durant plusieurs siècles. De ce fait, elle a pu sauvegarder son approche classique et traditionnelle. Votre praticien pratique ces deux styles aujourd'hui.

Les tests biomécaniques des 經筋 jīng jīn - M-test

Les tests des tendons-muscles longitudinaux, (aujourd'hui appelé "M-test" pour "Meridian Test", méthode mise en place par le Dr Yoshito Mukaino) sont un ensemble de mouvements d'étirements permettant de mettre en évidence les groupes tendino-musculaires (appelés tendons longitudinaux jingjin 經筋 en médecine chinoise et fascias en physiologie moderne) impliqués dans les douleurs, les tensions et les restrictions tissulaires. 

Physiothérapie
moxibustion-insurance.jpg

Moxibustion [jiu]

La moxibustion est une technique de l'acupuncture classique consistant en la chauffe de points d'acupuncture ou de zones particulières à l'aide d'armoise séchée (moxas). C'est une pratique traditionnelle présente dans les premiers textes anciens de l' acupuncture.

Il existe deux grands types de moxibustion : 

  • Direct : appliqués sur la peau, sur laquelle le praticien fera brûler des cônes d'armoise jusqu'à ce que l'usager ressente la sensation de chaleur.

  • Indirect : appliqués au-dessus de la peau, à l'aide d'un "cigare" de moxas.

Ventouses 拔罐 [bá guàn]

Technique de la Médecine Traditionnelle Chinoise dont le but est la succion des tissus sous-jacents à l'aide de ventouses en verre et d'un coton enflammé (imbibé d'alcool 90°) ou en plastique à l'aide d'une pompe. L'effet local de succion est utile pour désobstruer et favoriser la circulation du Qì, du Sang et des Liquides et détendre les tissus. 

cupping.jpg